Alarm Phone

Le réseau AlarmPhone apporte une assistance téléphonique 24h/24h aux personnes en situation de détresse en Méditerranée. Pas une opération desauvetage, mais une alarme. En savoir plus >

AlarmPhone publie des brochures en de nombreuses langues (dont le français, l’anglais et l’arabe) sur les risques, les droits et la sécurité en mer, destinées aux personnes qui envisagent de traverser la mer en Méditerranée occidentale (Maroc-Espagne), en Méditerranée centrale (Libye, Tunisie – Italie, Malte) ou en mer Egée (Turquie – Grèce). Télécharger les brochures sur le site d’Alarmphone >

 

Last Rights

A l’initiative de Last Rights une cinquantaine de personnes et organisations engagées à l’échelle internationale dont Boats 4 People, travaillent à l’élaboration d’un protocole international sur la question des personnes décédées et disparues. En savoir plus >

 

Missing at the borders

A l’initiative d’un réseau d’organisations (Milano senza Frontiere, Como senza Frontiere, Palermo senza Frontiere, Carovane migranti, Association des travailleurs maghrébins de France, Alarm Phone et Watch the Med), la page web www.missingattheborders.org – disponible en anglais, français, italien et espagnol – vise à donner un visage aux victimes des politiques migratoires européennes et à la douleur de leurs familles. Vous y trouverez des photographies de certains migrants décédés, disparus ou victimes de disparition forcée dans leur voyage pour atteindre l’Europe ainsi que des interviews vidéo faites à leurs familles.

 

Watch The Med

Watch the Med est une plateforme en ligne visant à documenter les violations des droits des migrants aux frontières maritimes de l’Union européenne. The sea as frontier >

Rapport Mare Clausum, Forensic Oceanography

Cette enquête sur un accident mortel en Méditerranée d’une embarcation de migrants a servi de base a une plainte contre l’Italie menée par GLAN, ASGI, en collaboration avec Yale Law School et ARCI. Publié en mai 2018. > Lire le rapport (en anglais)

 

Rapport Blaming the Rescuers, Forensic Oceanography

Pour dissuader les migrants de traversée la Méditerranée, l’UE et ses Etats membres se sont retirés du sauvetage en mer à la fin de l’année 2014. Les ONG ont déployé leurs propres missions de sauvetage pour combler ce vide. Mais elles sont aujourd’hui attaquées, accusées de « collusion avec les passeurs », de « créer un facteur d’attraction » et donc de mettre en danger les migrants. Le rapport Blaming the rescuer propose une analyse empirique pour réfuter ces accusations et prévenir une catastrophe imminente : si les ONG sont contraintes d’arrêter ou de réduire leurs opérations, il y aura beaucoup plus de morts en mer. > Lire le rapport (en anglais)

> Lire le résumé en français

 

Guide : « Les réfugiés en situation de détresse : agir et assister, conseils pratiques pour capitaines et équipages », Proasyl

Ce document publié en français, anglais, et allemand par l’organisation Proasyl délivre des conseils pratiques à l’attention des marins pour assister des personnes migrantes en détresse. En savoir plus >

 

Le naufrage des 6 et 7 décembre 2012 – cas dit « du Lampione », FTDES

Consulter le document >